Les plantes de l'Australie

Fleurs sauvages, Alice Springs, NT © Claire Takacs 2010

Les plantes de l'Australie

L'Australie compte environ 27 700 espèces de plantes, dont des fossiles vivants comme le cycadophyte et le xanthorrhoea, et des fleurs sauvages aux couleurs éclatantes comme le waratah, le swainsona formosa (pois du désert de Sturt), le banksia et l'anigozanthos (patte ou pied de kangourou).

On trouve également environ 2 800 espèces d'eucalyptus (gommiers) et 1 000 espèces d'acacias, que l'on nomme « wattle ». Le mimosa doré (Golden Wattle) est la fleur emblématique de l'Australie. Les eucalyptus représentent près de 80 % de nos forêts. Les 20 % restants sont peuplés d'acacias, d'arbres à thé (melaleuca), de casuarinas, de cyprès (callitris), de mangrove et de forêt pluviale.

Les forêts
Les forêts

Les forêts

Les arbres les plus hauts d'Australie se trouvent au sud-ouest de l'Australie de l’Ouest, dans la Valley of the Giants. Il s'agit principalement d'eucalyptus, comme les eucalyptus gomphocephala (tuart), les karris et les jarrahs rouge pourpre qui peuvent vivre jusqu'à 500 ans. La piste de Bibbulmun Track de 1 000 kilomètres [www.bibbulmuntrack.org.au] traverse des forêts de jarrahs, de marris, de wandoos, de karris et de tingles, ainsi que des zones humides d'importance internationale.

La forêt tempérée froide de la région sauvage de Tasmanie, classée au patrimoine mondial, renferme quelques-uns des plus vieux arbres de la planète, dont le très rare pin Huon.

Le majestueux pin Wollemi est le vestige d'un paysage vieux de 200 millions d'années, lorsque l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Antarctique formaient un seul et même bloc, le supercontinent du Gondwana. On pensait qu'il avait disparu depuis des millions d'années jusqu'à ce qu'un randonneur tombe dessus en 1994. Moins de 100 spécimens poussent à l'état sauvage, dans les gorges profondes des forêts pluviales de la région des Greater Blue Mountains.

Les eucalyptus
Les eucalyptus

Les eucalyptus

Les eucalyptus (gommiers) sont les arbres les plus représentatifs de l'Australie. On les trouve dans les régions subalpines, les forêts côtières humides, les régions boisées tempérées et les régions intérieures arides. Les Greater Blue Mountains regroupent le plus grand nombre d'espèces d'eucalyptus sur Terre. Elles tirent leur nom des reflets bleus que produisent les huiles volatiles des gommiers. Dans les Alpes australiennes, les gommiers des neiges rouges et argentés ponctuent majestueusement le paysage enneigé. En Australie du Sud, les gommiers rouges vivent dans les lits des ruisseaux asséchés de la chaîne des Flinders Ranges. Les koalas se nourrissent exclusivement de certaines espèces d'eucalyptus.

Les forêts pluviales
Les forêts pluviales

Les forêts pluviales

Les forêts pluviales recouvraient auparavant la majeure partie du Gondwana, l'ancien supercontinent méridional. On trouve donc dans ces forêts des plantes primitives qui ont une histoire commune avec celles qui poussaient il y a plus de 100 millions d'années. Les forêts pluviales australiennes s'étendent à travers tout le pays et se retrouvent dans tous les types de climats. La forêt pluviale de Daintree au nord du Queensland, vieille de 135 millions d'années, est la forêt tropicale la plus ancienne du monde. Le pays compte pas moins de 13 types différents de forêts pluviales. Celles du Gondwana au sud-est du Queensland et au nord de la Nouvelle-Galles du Sud comprennent les zones de forêts subtropicales les plus vastes du monde, ainsi que des forêts tempérées froides. Des poches de forêts sèches sont présentes dans la région des Kimberley en Australie de l’Ouest. Enfin, on trouve des forêts de mousson dans le parc national de Kakadu et des cuvettes remplies de fougères verdoyantes dans les Otway Ranges du Victoria.

Les marais
Les marais

Les marais

Les zones marécageuses attirent de très nombreux oiseaux migrateurs dans le parc national de Kakadu, dans le parc national de Croajingolong, une réserve de biosphère inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, et dans la réserve naturelle de Nadgee en Australie du sud-est. L'Australie a été l'un des premiers pays à signer la Convention Ramsar sur les zones humides d'importance internationale, et Cobourg Peninsula dans le Territoire du Nord a été déclarée premier site Ramsar du monde en 1974. L'Australie compte à présent 65 sites Ramsar à travers tout le pays, qui s'étendent sur environ 8 millions d'hectares.

Les fleurs sauvages
Les fleurs sauvages

Les fleurs sauvages

Les fleurs sauvages, comme l'immortelle à bractées, recouvrent les prairies arides de l'Australie de leurs couleurs chatoyantes. De juin à septembre, plus de 12 000 espèces de fleurs sauvages fleurissent en Australie de l’Ouest. En Australie du Sud, de fin août à mi-octobre, admirez plus de 100 variétés de fleurs sauvages sur Kangaroo Island, la plupart étant endémiques à l'île. Dans les Alpes australiennes, à la fonte des neiges, les alpages sont envahis de craspedias à boules jaunes, de stylidium rose (triggerplant) et d'immortelles argentées et blanches.

Parmi la flore unique australienne figurent également les banksias (bottlebrush), les grevilleas et les telopeas (waratah), trois fleurs de la famille des Protéacées. Près de 80 % des plantes et presque la totalité des espèces de Protéacées que l'on trouve dans le sud-ouest de l'Australie de l’Ouest sont des espèces endémiques. Les landes le long de la Great Ocean Road dans le Victoria constituent l'un des sites de l'Australie les plus riches en orchidées.

Les fleurs sauvages australiennes sont des espèces protégées, alors pas question de les ramasser !

Idées Australiennes