L’art ancestral de Kakadu

Safari sur la Terre d'Arnhem Davidson - Art rupestre, Mont Borradaile, Terre d'Arnhem, Kakadu, Territoire du Nord.

L’art ancestral de Kakadu

Vous verrez des anciens sites d’art rupestre aborigène dans notre véritable merveille naturelle, inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité.

Parmi les marais, la faune et les gorges accidentées de la région, le parc national de Kakadu, inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité, cache l’une des plus grandes concentrations de sites d’art rupestre aborigène au monde.  Les riches galeries d’art rupestre retracent l’histoire du peuple aborigène dans cette région, qui remonte au moins à 50 000 ans. 

Pas moins de 5000 sites aborigènes y ont été découverts, avec des abris, des outils de pierre, des pierres à polir, de l’art rupestre et de l’ocre de cérémonie. Ces peintures rupestres représentent des animaux, des chasseurs armés et des personnages du Temps du Rêve, tels que Namarrgon l’Homme-foudre et Ngalyod le Serpent arc-en-ciel. 

Visitez Nourlangie Rock et vous verrez les crevasses qui auraient selon un mythe aborigène été creusées par les ancêtres du Temps du Rêve, sous la forme de wallabies des rochers à courtes oreilles. Ces crevasses sont encore visibles aujourd’hui, et on voit souvent des wallabies des rochers tôt le matin et au crépuscule. 

Dans la galerie d’Anbangang toute proche, vous verrez une peinture représentant l’Homme-foudre, l’ancêtre du Temps du Rêve qui contrôle toujours les violents orages qui éclatent à chaque saison des pluies.

A Ubirr Rock, dans le nord-est de Kakadu, vous pouvez voir certains des plus beaux exemples d’art « radiographique » du monde.  La plupart de ces peintures, dans lesquelles les os des animaux sont aussi visibles que leur apparence extérieure, ont moins de 1500 ans. Certaines représentent même les premiers Blancs de la région, qui seraient les premiers chasseurs de buffles des années 1880. L’un d’entre eux a les mains dans les poches, tandis qu’un autre a les mains sur les hanches et donne des ordres aux Aborigènes. La dernière partie de la galerie d’Ubirr comprend une peinture du Serpent arc-en-ciel vieille de presque 23 000 ans. 

L’art rupestre fait partie intégrante de la vie et de la culture des Aborigènes. Les esprits Mimi furent les premiers ancêtres du Temps du Rêve à peindre sur la roche. Ils ont enseigné la peinture à certains Aborigènes, tandis que d’autres aborigènes ont appris en copiant leur art.  A la fin de leurs voyages, certains esprits ancestraux ont pénétré les murs de roche pour y devenir des peintures, transformant les roches en « djangs » ou sites du Rêve. Certaines de ces peintures sont considérées comme sacrées et ne peuvent être vues que par des hommes ou femmes aborigènes de haut rang, alors que d’autres peuvent être vues par tout le monde.

Aujourd’hui, les Aborigènes de Kakadu peignent rarement sur roche, d’abord parce qu’ils ne vivent plus dans des abris sous roche, ensuite parce qu’il y a moins d’Aborigènes possédant les connaissances spécialisées nécessaires. Les propriétaires traditionnels de l’endroit, les Bininj/Mungguy, peuvent cependant vous aider à comprendre les traditions culturelles riches et anciennes lors d’une visite guidée. 

Idées découverte