Sites australiens classés au patrimoine mondial

Uluru, Territoire du Nord. © James Fisher et Tourism Australia

Sites australiens classés au patrimoine mondial

L'Australie compte au total 19 sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO, notamment quelques-unes des plus anciennes forêts tropicales de la planète et près d'un tiers des zones marines protégées du globe.

Un site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO est un lieu, par exemple une réserve naturelle, une île, une ville, un édifice ou un monument historique, jugé par un comité international comme ayant une importance culturelle ou physique particulière pour l'humanité.

Les sites doivent posséder une valeur universelle exceptionnelle et remplir au moins un des dix critères culturels ou naturels. Les sites classés au patrimoine mondial deviennent des trésors nationaux qui doivent être protégés et préservés par le pays dans lequel ils se trouvent.

Bon nombre des destinations touristiques emblématiques d'Australie sont des sites classés au patrimoine mondial, comme par exemple la grande barrière de corail et les Tropiques humides du Queensland, qui incluent la forêt tropicale de Daintree, les Greater Blue Mountains en Nouvelle-Galles du Sud, les parcs nationaux de Kakadu et Uluru/Kata Tjuta dans le Territoire du Nord et le parc national de Purnululu dans les Kimberley, en Australie occidentale.

La Ningaloo Coast en Australie occidentale vient d'être récemment inscrite au patrimoine mondial pour sa beauté naturelle et sa biodiversité. Ningaloo-Shark Bay s'enorgueillit désormais de deux zones classées, à ses extrémités nord et sud. La région sauvage de la Tasmanie, qui s'étend sur 1,3 millions d'hectares, remplit sept des dix critères, soit plus que tout autre endroit au monde.

L'Australie abonde de cadres naturels préservés qui se sont vus attribuer un statut de Patrimoine mondial, notamment les forêts vierges du Gondwana, dans le Queensland et en Nouvelle-Galles du Sud, ou encore la région des lacs Willandra en Nouvelle-Galles du Sud.

Beaucoup des sites australiens classés au patrimoine mondial se trouvent dans des endroits reculés et il faut un certain esprit d'aventure pour les visiter, notamment les sites de fossiles de mammifères de Naracoorte, en Australie méridionale, et de Riversleigh dans le Queensland.

Onze sites pénitentiaires australiens sont inscrits au patrimoine mondial, témoignant de la migration forcée de prisonniers au XVIIIe et XIXe siècles et du passé de cette terre de bagnards.

Les sites pénitentiaires de Nouvelle-Galles du Sud sont Government House et le Domain, à Parramatta ; Hyde Park Barracks et Cockatoo Island à Sydney ; et Old Great North Road près de Wiseman's Ferry.

En Tasmanie, le Site historique de Port Arthur sur la presqu'île Tasman ; Cascades Female Factory à Hobart ; Darlington Probation Station sur l'île de Maria Island ; le site historique des mines de charbon près de Premadeyna ; et Brickendon-Woolmers Estates près de Longford font tous partie des sites pénitentiaires australiens classés au patrimoine mondial.

S'ajoutent également la prison de Fremantle, en Australie occidentale, et la zone historique de Kingston & Arthurs Vale, sur Norfolk Island, au large des côtes de Nouvelle-Galles du Sud.

Les édifices proéminents qui ont rejoint la liste du patrimoine mondial sont l'opéra de Sydney, le Royal Exhibition Building et les Jardins Carlton de Melbourne.

Des îles entières figurent même sur la prestigieuse liste, comme par exemple Fraser Island dans le Queensland, l'archipel de Lord Howe au large des côtes de la Nouvelle-Galles du Sud et les îles de Macquarie, Heard et McDonald dans la région subantarctique, au large de la Tasmanie.

Si certaines zones classées d'Australie ne sont accessibles qu'en 4x4 ou par les airs, vous pourrez visiter la grande majorité des sites avec votre voiture ou en passant par un tour opérateur local.

Plus d'idées australiennes