Site Requires Javascript - turn on javascript!

13 plats 100% australiens qui ont l'air bizarre, mais qui sont trop bons

13 plats australiens bizarres mais délicieux

Votre parcours initiatique pour devenir un Australien pur jus commence par quelques expériences culinaires. Ouvrez grand la bouche...


Bien sûr, à première vue, la nourriture locale ne semble pas des plus alléchantes. Mais on pourrait en dire autant d'autres cuisines du monde bien connues.

La gastronomie australienne peut faire un peu peur, mais elle vaut vraiment la peine, comme la cuisine française. Nous n'avons pas de cuisses de grenouille et d'escargots, mais nous mangeons du crocodile et du kangourou. Et au lieu de baguette et de fromage, nous avons... du fairy bread.

Il suffit de goûter aux délicieuses spécialités australiennes pour y succomber. Si vous attaquez un biscuit Tim Tam, vous ne pourrez plus vous arrêter (demandez à tous les employés des bureaux du centre-ville). Apportez un pavlova à un dîner et vous serez obligé de décliner poliment des numéros de téléphone toute la soirée. Dans l'outback, dégustez des petits pains dampers, aussi réconfortants que si votre maman était avec vous.

Voici plusieurs plats australiens et les raisons pour lesquelles vous allez sûrement les adorer :

 

1.     Lamingtons

Le « gâteau de grand-mère » australien par excellence. Sa génoise moelleuse est recouverte de glaçage au chocolat et roulée dans de la noix de coco. Ça a l'air simple, mais quand il est frais, on a l'impression de déguster un nuage sucré au paradis. Attention à la noix de coco sur le menton et au chocolat entre les dents (pas terrible pour draguer).

2.     « Snags » au barbecue sur du pain blanc

Il s'agit simplement de saucisses grillées avec de la sauce tomate (ketchup) et de la moutarde, repliées en diagonale dans une tranche de pain blanc bon marché. Une saucisse bien riche et croustillante, des sauces un peu piquantes et un pain bien tendre, pour un mariage des saveurs sans chichis qui fera des merveilles.
 

3.     Witchetty Grubs

On ne sait pas trop comment l'annoncer... mais... les witchetty grubs sont en fait des larves qu'on trouve dans l'outback australien. Les aborigènes apprécient cet en-cas sain et nature depuis des milliers d'années. On dirait des vers, mais avec un goût de noisette. Pour en savoir plus, il ne vous reste plus qu'à les goûter !

4.     Tartine de vegemite et de beurre

À première vue (ou même à l'odeur), la vegemite ne donne pas trop envie, mais après cette première impression, vous ne pourrez plus vous en passer. Cette pâte à tartiner visqueuse est encore meilleure sur du pain beurré, le matin, avec une boisson chaude. De préférence avec du lait au chocolat Milo, comme le préparaient nos mamans. ASTUCE : pour une version un peu plus classe, vous pouvez même ajouter de l'avocat.

5.     Damper

À déguster au coin du feu, le damper est à mi-chemin entre un scone et une miche de pain. Traditionnellement cuit au feu de bois, ce plat était un incontournable pour les « swagmen » (les laboureurs qui se déplaçaient à pied et transportaient leurs affaires dans un sac) et les « stockmen » (qui déplaçaient le bétail d'un endroit à l'autre). Avec quatre ingrédients seulement, cette recette fera de vous la star de l'outback : elle s'accompagne d'un peu de beurre et d'une session de chant sur l'air de « Waltzing Matilda ».

6.    Biscuits ANZAC

Ces biscuits sont devenus célèbres pendant la Première Guerre mondiale, quand ils ont été envoyés aux soldats de l'Anzac (le corps d'armée australien et néo-zélandais) qui combattaient à l'étranger. En effet, les ingrédients ne semblaient pas périmer trop vite et pouvaient résister au long voyage en mer. Les biscuits se sont également avérés délicieux et sont devenus incontournables. Trempés dans le café, ils sont excellents.
 

7.     Fairy bread

D'accord, c'est juste du sucre décoratif arc-en-ciel (que les Australiens appellent « hundreds-and-thousands ») sur du pain blanc beurré. J'imagine ce que vous vous dites. Et c'est vrai que, techniquement, les plus de 10 ans devraient avoir passé l'âge... Mais c'est tellement bon que les Australiens en feraient leur goûter jusqu'à la fin de leurs jours s'ils ne se souciaient pas de leur amour propre ou de préoccupations d'adultes comme la valeur nutritionnelle.
 

8. Pie floater

Cette spécialité d'Adélaïde n'est rien d'autre qu'un bol de soupe de petits pois avec de la tourte à la viande au milieu, surmontée de sauce tomate (ketchup). Effectivement, il est difficile d'expliquer comment ou pourquoi ce plat hybride et peu appétissant est né, mais une chose est sûre : en fait, c'est délicieux.

9.    Noix de macadamia

Si vous ignoriez qu'elles venaient d'Australie, vous êtes pardonné, car peu de gens le savent. Pourtant, c'est bien vrai, donc pensez-y la prochaine fois que vous dévorerez un délicieux muesli. Ces noix rondes et tendres ont une saveur particulière et si le granola est aujourd'hui si apprécié, les noix de macadamia y sont certainement pour quelque chose !

10.     Pavlova

De la meringue, une couche de crème, une couche de meringue, encore une couche de crème, et des fruits d'été pour finir. Pas la peine d'en dire plus.

11.  Tim Tams

Ces biscuits très spéciaux au chocolat ont élu domicile dans tous les bureaux australiens. Ils viennent en quelque sorte ponctuer la journée de travail des salariés, à la fin de la matinée, à la fin du repas, à la fin de l'après-midi... Pour résumer, à la fin de tous les détours par la cuisine de l'entreprise. Mais avant de juger, goûtez-y. Étonnamment, c'est très addictif.

12.  Le kangourou

Après tout, il s'agit de notre animal national, alors pourquoi se priver de le faire griller au barbecue, bien assaisonné ? Il dégage un arôme corsé assez particulier qui rappelle le gibier, et il se déguste saignant. Désolé pour ceux qui aiment leur steak bien cuit, il faudra peut-être passer votre tour.

13.  Tourte à la viande

Évidemment, la tourte à la viande n'a pas été INVENTÉE par les Australiens, mais elle est sur cette liste parce qu'on en a tellement mangé qu'elle est au menu de notre identité nationale. Qu'elle soit préparée par votre pote qui a ajouté ses talents culinaires à sa bio Tinder ou que vous l'achetiez un peu tiède à la station-service du coin (« servo » dans la langue locale), l'essayer, c'est l'adopter.

NOUVELLES

INFORMATION SUR LE VISA